Les mexicains sont très strictes à l’idée de protéger leur patrimoine surtout face aux américains et au pays anglo-saxons.

C’est en effet la suite du fait qu’on leur a piqué le Texas à cause des saxons qui sont venus s’installer en masse dans cet Etat, il y a longtemps, et qui du jour au lendemain, ont demandé un rattachement à l’Union américaine sans aucune autre explication. Et ce fut la cause de la guerre de 1848 et aussi de l’intervention américaine au Mexique. A partir de ce moment, les mexicains ont interdit à tous les étrangers de posséder des biens immobiliers tels que maisons, terrains… à mois de 30 km des frontières et des côtes.

Ce qu’il faut savoir si voulez acheter au Mexique

Il est de prime abord de savoir la loi qui régisse l’Etat avant de penser à s’investir. Le mieux, si voulez acheter un patrimoine là bas, c’est d’appliquer le Fideicomiso. Qui est en effet l’équivalent du trust en Amérique. C’est un fait, un contrat notarié dans lequel il est possible d’intégrer ses ayant droits sous tous type de sujet ou d’intégrer les conditions dans lesquels vous souhaitez que votre patrimoine soit géré avant votre décès. Cette application recouvre plusieurs avantages tant pour le mexicains en question, tant pour le binational que voudrait s’investir. Il faut juste signaler que tout le monde peut acheter au Mexique au comptant quelque soit la situation migratoire ce qui n’a pas toujours été le cas pour un achat à crédit.

Les biens en vente au Mexique sont tout à fait différents de la vente appartement rosas vue mer. De plus, il n’a pas toujours été facile d’acheter ou louer un bien au pays mais ces derniers temps, le gouvernement a fait de grands efforts pour rendre cet achat sûr et simple. Le grand souci des investisseurs était l’assurance. Surtout qu’ils ne connaissent pas vraiment le territoire. C’est donc une des raisons pourquoi la Riviera May compte le plus d’investisseurs étrangers possibles dans tous le pays.

Grâce à un contrat de fiducie ou le fideicomiso, la loi mexicaine autorise désormais les étrangers à acquérir des droits d’user, de jouir et de profiter des biens immobiliers qui sont seulement situés dans la zone côtière et à la frontière du Mexique. Mais seulement pour des fins touristiques ou industrielles avec les mêmes droits et obligations que la pleine propriété.

Le fideicomiso se définit tout d’abord comme un placement immobilier détenu en votre nom par une banque mexicaine de votre choix pour agir à titre fiduciaire dont vous et les personnes de votre choix serez les bénéficiaires.

Il est également possible de vous investir pour une société que vous pouvez créer mais à vos risques et périls. Ce que bon nombre de gens craignent par de dessus tout, c’est l’expropriation du gouvernement de leurs biens immobiliers. Selon l’Accord de libre échange américain, l’expropriation directe ou indirecte par le gouvernement n’est pas conforme à la loi sauf pour une cause d’utilité publique comme les constructions de routes ou l’aménagement d’une infrastructure publique qui ne sera accordé qu’à travers une procédure de condamnation juridique. Dans le cas d’expropriation de terre, le gouvernement versera une indemnité de marché équitable et rapide au propriétaire et cela sans oublier les intérêts courus. Cette loi est la même que celle appliquée aux Etats Unis, au Royaume Uni et au Canada concernant l’expropriation.

Pour une transaction immobilière dans la zone règlementée à l’intérieur du Mexique, il devrait y avoir 4 parties impliquées pour défendre vos intérêts qui sont votre agent immobilier, le mandataire, l’avocat et le notaire. Si vous avez effectuez un achat à titre fiduciaire, c’est la banque fiduciaire qui est autorisée à veiller à ce que la clôture soit légale et appropriée.