Avec les études, le travail, la retraite ou à cause d’un simple envie de prendre le cap et de changer un peu de vie, il arrive souvent qu’une famille soit obligée de déménager ou choisissent de partir de leur plein gré. Le Mexique est une bonne destination. Avec la qualité de vie et des hébergements dans cette ville, on est sûr de ne pas regretter son choix. Mais il faut savoir qu’un tel changement doit être précédé de beaucoup de préparations. Au Mexique, Il y a des règles sur l’immobilier et des conditions qui régissent ce genre de déplacement long terme.

Vivre au Mexique

Au lieu de prendre une décision hâtive, il faut prendre le temps de bien se préparer et connaitre d’avance l’endroit où on va passer les prochaines années de sa vie. S’il est possible pour la personne qui va déménager de faire une brève descente sur terrain, ce serait l’idéal. Cependant, si ce n’est pas dans ses moyens, ces quelques descriptifs du pays sont portés à sa connaissance. D’abord, bon nombre de personne décident de s’installer au Mexique chaque année. Ce qui les pousse à y vivre est surtout le climat. Le soleil est au rendez-vous toute l’année et c’est le rêve surtout pour des gens qui viennent des pays tempérés et qui recherchent ce confort. Ensuite, le Mexique abrite des sites historiques uniques au monde et un paysage sans égale. Cette région est en pleine croissance depuis quelques années. Il devient donc très compliqué d’y posséder un condo Mexique. Mais pour ceux qui sont décidés à franchir le pas, il existe un moyen pour obtenir un hébergement permanent.

Comment acquérir une demeure au Mexique ?

La première chose à savoir est que la loi interdit formellement à un étranger de devenir propriétaire d’un immobilier au Mexique. C’est aussi le cas pour les terrains et autres propriétés que ce soit. Cette loi est très ancienne mais elle est toujours en vigueur et donc applicable jusqu’à maintenant selon le forum Mexique. Toutefois, il existe une façon et contourner cette obligation avec une pratique appelée communément « Fideicomiso ». Elle se ramène à la notion de possession de bien et permet de détourner les failles de la question d’appropriation de bien, de manière légale mais très stratégique. En fait, le fideicomiso fonctionne de la même manière que le trust américain. Il se présente sous forme d’acte notarié c’est-à-dire qu’officiellement, une banque détient la propriété du bien. Le contrat de gestion de l’immobilier se fait alors entre la banque et l’individu.

Quels en sont les bénéfices ?

La possession de bien immobilier étant interdit au Mexique, la pratique du fideicomiso est une alternative pour contourner cet obstacle. Toutefois, il faut préparer dans les 5000 pesos pour que cette affaire marche. Après, l’individu qui souhaite suivre cette démarche doit faire des versements symboliques périodiques en guise de loyer. Le fideicosimo est un bon moyen de protéger le bien car de cette façon, il ne peut être saisi puisque la personne n’est pas le propriétaire aux yeux de la loi. De plus, cet acte prévoit aussi le devenir du bien par rapport aux éventuels héritiers.