Les activités à prévoir au Mexique sont nombreuses. Les touristes n’auront jamais le temps de s’ennuyer. L’aventure peut débuter avec l’ascension d’Ixtaccihuatl. Il s’agit du 3e sommet du pays avec ses 5 286 m. Ce volcan se trouve entre les États de Puebla et du Distrito Federal, plus précisément, à 60 km de Mexico. En raison de cette proximité avec la ville, c’est le site par excellence des randonneurs locaux ou étrangers.

Debut des activités : Passage au point de départ

La Joya est le point de départ de cette escapade et le premier camp de base d’Ixtaccihuatl. De là, les alpinistes devront rejoindre le « Refugio del Grupo de los Cien » ou le refuge du groupe des cent. Ce parcours s’effectue le plus souvent en 4 à 5 h, mais tout dépend du rythme de chacun. Le refuge se situe à 4 750 m, le lieu idéal pour s’acclimater. Le trajet est jalonné de montées raides et des chemins sur les crêtes.

Les itinéraires pour le sommet de l’Ixtaccihuatl

L’ascension se poursuit jusqu’à la croix de Guadalajara, le passage des 5 000 m. Une des principales difficultés de cette montée est sans aucun doute le manque d’oxygène. Le pierrier peut aussi ralentir la progression. À destination, les trekkeurs trouveront un second refuge en forme de demi-sphère, une sorte d’igloo. Ils peuvent s’y reposer et reprendre des forces avant d’attaquer la dernière portion de leur voyage sur mesure. Après une pause bien méritée, ils peuvent chausser leurs crampons et repartir. L’itinéraire est ponctué de pentes raides et descentes glissantes, alors il vaut mieux faire très attention. Sur les derniers mètres, les globe-trotters peuvent d’ores et déjà apercevoir le sommet. Tout en haut, la vue est à couper le souffle. En effet, le panorama sur Mexico et sur la plaine de Puebla vaut vraiment le détour.

Il est conseillé d’entreprendre cette ascension aux aurores, afin d’être au sommet au lever du jour. Bref, le volcan Ixtaccihuatl est l’adresse incontournable pour un séjour au Mexique.